[Séniors] RCMM / RCPAM : et de deux bonus !

Courbevoie s’étant imposé, samedi, devant l’ACBB, mais sans bonus, le
RC Metz-Moselle a parfaitement rempli sa part du marché, hier, en
dominant Pont-à-Mousson avec le point du bonus offensif à la clé.
Quatre unités séparent donc les deux équipes avant la dernière
journée. En clôture, le club francilien se rendra à Antony, deuxième du
classement et qui veut conserver ce rang que convoite Épernay, à
égalité de points. Courbevoie risque donc de revenir bredouille de son
dernier déplacement. Le RCMM se rendra, lui, à Vincennes, bon dernier
de la poule. Autrement dit, un nouveau succès avec le bonus offensif
pourrait permettre aux Mosellans de se qualifier pour les play-off et
donc de poursuivre leur saison.
« Il n’y a plus qu’à… »
Mais on n’en est encore pas là même si le logique succès sur Pont-à-
Mousson laisse les portes ouvertes. « Ils ont rempli le contrat de
prendre cinq points à la maison , savourait l’entraîneur messin
Antonio Parra. Maintenant, il n’y a plus qu’à aller en faire autant à
Vincennes pour se qualifier avec la quatrième place. Certes, le match
n’était pas beau contre Pont-à-Mousson, mais il faut féliciter notre
adversaire qui a proposé une grosse défense, vaillante. »
Après le récital offert contre Courbevoie, soldé par une victoire 21-3, le
derby n’était vraiment pas du même niveau. Crispés, les Messins ont
fait beaucoup de fautes de main, perdu bêtement des ballons et
multiplié les en-avants.
Mais ils ont aussi inscrit trois essais qui suffisent largement à leur
bonheur. Le premier survenait dès la 11e minute, malgré une entame
plutôt mussipontaine d’ailleurs : après une touche, le ballon était porté
et propulsé par tout le pack dans l’en-but, Arcambal inscrivait les cinq
premiers points. Le RCMM doublait la mise à la demi-heure, profitant
d’extrême justesse d’une supériorité numérique : Arroyo marquait en
coin après une attaque sur une passe sautée (34e ). Perrin loupait les
deux transformations.
À la reprise, les Messins entreprenaient le siège des vingt-deux mètres
mussipontains mais butaient sur la ligne des cinq jusqu’à ce que Lopez,
rentré après la pause, n’intercepte un ballon qu’il déposait entre les
poteaux (56e ). Perrin ajoutait deux points.
Le principal était fait avec le bonus. Le RC PAM se rebiffait alors pour
marquer trois points, Meurgue transformant une pénalité (63e ). Mais
chaque équipe pensait au dernier match de la saison, à la fin du mois.
« On a la tête à Pithiviers depuis déjà un mois, ce sera la rencontre, à
domicile, la plus importante , concédait l’entraîneur mussipontain,
Lionel Guy. Il n’y a pas de lourde défaite à Metz, on manque juste
d’agressivité, on est trop gentil. Dès qu’on commence à subir, on lâche
trop facilement. Aujourd’hui, on n’y était pas. »
Il le faudra dans trois semaines, pour les deux équipes, pour bien clore
cette saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *